L'associazione

La missione

Riconoscimenti

Statuto

Rendiconto

Contatti


La S.V.I.A.

    Main sponsors 2013/2014





Nomadi Fans Club Diamoci una Mano                                                                   Superbar

Versione italiana  
Nouvelles du mois

23 mai 2020: grâce aux bons souvenirs que nous avons laissés à l'occasion de la collaboration Bibliothèque des livres vivants, nos anciens chefs de file de l'Anteas ont fait à Antigóna une proposition très intéressante. Il s'agit de collaborer à leur premier projet d'accueil de bénévoles du Service civil, intitulé Fragilité et confiance, pour et avec les personnes âgées, surnommé FFa2, un jeu de mots qui rappelle les codes d'identification des masques que nous devons encore porter en raison du coronavirus. Le projet a été présenté au service compétent de la Présidence du Conseil, compris de l'adhésion d'Antigóna en tant que partenaire opérationnel associé à Anteas: s'il sera approuvé, il nous permettra de recevoir des volontaires du Service civil chez notre siège, pour un certain nombre d'heures à convenir avec Anteas. Ces volontaires pourront apporter leur soutien à la fois aux initiatives qu'Antigóna mène actuellement, ainsi qu'à celle qu'elle prévoit de développer, qui ont toutes été incluses dans le FFa2, et aux projets d'Anteas auxquels Antigóna souhaiterait en tout cas participer. Par hasard, le démarrage éventuel du projet FFa2 quasiment coïncide avec la fin du projet Hirondelles de solidarité; cela signifie que, si les deux seront approuvés par leurs bailleurs de fonds respectifs, Antigóna aurait assuré la présence continue d'au moins un volontaire tout au long du 2021 (ainsi qu'avant et après).

6 mai 2020: naturellement Antigóna, très confiante à l'égard d'obtenir le quality label en tant qu'organisme d'accueil de bénévoles financés par l'Union Européenne, avait déjà préparé son premier projet de ce type, qui a été envoyé à l'agence italienne de la jeunesse dès que nous avons eu la confirmation officielle de notre accréditation. Comme titre du projet, nous avons choisi le slogan qui a toujours été présent sur notre logo, Hirondelles de solidarité, qui peut représenter l'idée de bénévoles qui quittent leurs pays européens pour venir à Bologne et apporter une contribution de solidarité à nos projets. Le premier de ces pays devrait être la Pologne, car, pour notre début, nous avons invité notre partenaire le plus fort du Service Volontaire Européen, l'association Strim de Cracovie, à agir en tant qu'organisation d'envoi. Donc, si le projet sera approuvé et tout se passera comme prévu, à partir d'octobre ou novembre, et pour les six mois suivants, nous aurons un volontaire polonais avec nous, dont la responsabilité spécifique sera de s'occuper des activités de communication et de visibilité d'Antigóna, mais qui pourra éventuellement collaborer aussi à la mise en œuvre pratique de nos différentes initiatives.

6 mai 2020: suite à notre demande d'accréditation, présentée en mars, l'agence italienne de la jeunesse a évalué Antigóna et son siège opérationnel comme des sujets qui, par expérience, compétence et logistique, répondent aux exigences requises pour accueillir des volontaires du Corps Européen de Solidarité. En conséquence, elle a attribué à Antigóna le soi-disant quality label (qu'on pourrait traduire par marque de qualité) qui nous permettra de présenter des projets d'accueil à Bologne et formation directement sur le terrain, pour des périodes allant de deux à douze mois, pour des jeunes entre 18 et 30 ans, grâce aux financements de l'Union Européenne. Il s'agit essentiellement de l'autre côté de la médaille du Service Volontaire Européen, dans le cadre duquel, depuis mars 2018, c'est nous à avoir envoyé dans différents pays d'Europe les 20 jeunes qui sont partis jusqu'à présent.

4 mai 2020: conformément au calendrier imposé par la réglementation gouvernementale italienne, à partir du 4 mai, sur rendez-vous uniquement, et encore plus à partir du 18 mai de façon régulière, Antigóna rouvre son siège opérationnel, pour y mener à bien toutes ses activités, principalement les réunions liées au Service Volontaire Européen, et l'accueil des bénéficiaires du Port informatique. En particulier pour ce dernier, nous avons adapté la disposition de la salle, ainsi que nos vêtements, pour respecter les règles de prévention de la contagion.

27 avril 2020: grâce au nouveau siège opérationnel, l'activité d'Antigóna sur le thème de la mobilité internationale des jeunes peut être enrichie par un autre chapitre, ce qu'est l'accueil de volontaires du Corps Européen de Solidarité, qui est le nom officiel, pris récemment, du Service Volontaire Européen. Pour déterminer l'aboutissement de la demande d'accréditation en tant qu'institution d'accueil que nous avons soumise à l'agence italienne de la jeunesse, cette dernière a souhaité vérifier et évaluer nos compétences en la matière, à travers un entretien téléphonique de la durée d'une heure environ. À cette occasion, Dario a présenté au mieux tout ce que nous avons appris et mis en œuvre de 2017 à aujourd'hui sur ce projet.

10 avril 2020: ce jour-là, en Italie, la pandémie de coronavirus battait son plein. Nous étions enfermés chez les maisons depuis un mois, et on ne voyait pas la lumière au milieu de tant de souffrances. De nombreuses organisations à but non lucratif essayaient de s'organiser selon leurs possibilités pour apporter une contribution à ceux qui du coup rencontraient des difficultés inattendues dans leur vie. Dans une telle situation, que pouvait faire Antigóna? Nous aussi voulions aider notre communauté et ne pas rester inertes face aux besoins des gens. Étant donné que Le port informatique en version à distance semblait fonctionner, et que nous avions réussi à être efficaces pour ceux qui avaient appelé, nous avons officiellement informé de l'initiative divers bureaux dans les deux quartiers de Bologne qui constituent notre bassin de bénéficiaires (les quartiers Porto - Saragozza et Borgo Panigale - Reno), afin qu'ils pussent diffuser la nouvelle aux citoyens, et les inviter à se diriger à nous. À ce stade nous n'avons demandé aucune contribution financière à ceux que nous avons aidés, dans un esprit de solidarité absolue, même si nous avons en tout cas dû payer le loyer du bureau fermé. Tout au long de la période de quarantaine, qui nous a surpris alors que presque personne ne connaissait le nouveau projet, nous avons réussi à résoudre une quinzaine de problèmes, liés à des procédures informatiques, à une douzaine de personnes, en les guidant par téléphone depuis notre domicile.





23 mai 2020: grâce aux bons souvenirs que nous avons laissés à l'occasion de la collaboration Bibliothèque des livres vivants, nos anciens chefs de file de l'Anteas ont fait à Antigóna une proposition très intéressante. Il s'agit de collaborer à leur premier projet d'accueil de bénévoles du Service civil, intitulé Fragilité et confiance, pour et avec les personnes âgées, surnommé FFa2, un jeu de mots qui rappelle les codes d'identification des masques que nous devons encore porter en raison du coronavirus. Le projet a été présenté au service compétent de la Présidence du Conseil, compris de l'adhésion d'Antigóna en tant que partenaire opérationnel associé à Anteas: s'il sera approuvé, il nous permettra de recevoir des volontaires du Service civil chez notre siège, pour un certain nombre d'heures à convenir avec Anteas. Ces volontaires pourront apporter leur soutien à la fois aux initiatives qu'Antigóna mène actuellement, ainsi qu'à celle qu'elle prévoit de développer, qui ont toutes été incluses dans le FFa2, et aux projets d'Anteas auxquels Antigóna souhaiterait en tout cas participer. Par hasard, le démarrage éventuel du projet FFa2 quasiment coïncide avec la fin du projet Hirondelles de solidarité; cela signifie que, si les deux seront approuvés par leurs bailleurs de fonds respectifs, Antigóna aurait assuré la présence continue d'au moins un volontaire tout au long du 2021 (ainsi qu'avant et après).

6 mai 2020: naturellement Antigóna, très confiante à l'égard d'obtenir le quality label en tant qu'organisme d'accueil de bénévoles financés par l'Union Européenne, avait déjà préparé son premier projet de ce type, qui a été envoyé à l'agence italienne de la jeunesse dès que nous avons eu la confirmation officielle de notre accréditation. Comme titre du projet, nous avons choisi le slogan qui a toujours été présent sur notre logo, Hirondelles de solidarité, qui peut représenter l'idée de bénévoles qui quittent leurs pays européens pour venir à Bologne et apporter une contribution de solidarité à nos projets. Le premier de ces pays devrait être la Pologne, car, pour notre début, nous avons invité notre partenaire le plus fort du Service Volontaire Européen, l'association Strim de Cracovie, à agir en tant qu'organisation d'envoi. Donc, si le projet sera approuvé et tout se passera comme prévu, à partir d'octobre ou novembre, et pour les six mois suivants, nous aurons un volontaire polonais avec nous, dont la responsabilité spécifique sera de s'occuper des activités de communication et de visibilité d'Antigóna, mais qui pourra éventuellement collaborer aussi à la mise en œuvre pratique de nos différentes initiatives.

6 mai 2020: suite à notre demande d'accréditation, présentée en mars, l'agence italienne de la jeunesse a évalué Antigóna et son siège opérationnel comme des sujets qui, par expérience, compétence et logistique, répondent aux exigences requises pour accueillir des volontaires du Corps Européen de Solidarité. En conséquence, elle a attribué à Antigóna le soi-disant quality label (qu'on pourrait traduire par marque de qualité) qui nous permettra de présenter des projets d'accueil à Bologne et formation directement sur le terrain, pour des périodes allant de deux à douze mois, pour des jeunes entre 18 et 30 ans, grâce aux financements de l'Union Européenne. Il s'agit essentiellement de l'autre côté de la médaille du Service Volontaire Européen, dans le cadre duquel, depuis mars 2018, c'est nous à avoir envoyé dans différents pays d'Europe les 20 jeunes qui sont partis jusqu'à présent.

4 mai 2020: conformément au calendrier imposé par la réglementation gouvernementale italienne, à partir du 4 mai, sur rendez-vous uniquement, et encore plus à partir du 18 mai de façon régulière, Antigóna rouvre son siège opérationnel, pour y mener à bien toutes ses activités, principalement les réunions liées au Service Volontaire Européen, et l'accueil des bénéficiaires du Port informatique. En particulier pour ce dernier, nous avons adapté la disposition de la salle, ainsi que nos vêtements, pour respecter les règles de prévention de la contagion.

27 avril 2020: grâce au nouveau siège opérationnel, l'activité d'Antigóna sur le thème de la mobilité internationale des jeunes peut être enrichie par un autre chapitre, ce qu'est l'accueil de volontaires du Corps Européen de Solidarité, qui est le nom officiel, pris récemment, du Service Volontaire Européen. Pour déterminer l'aboutissement de la demande d'accréditation en tant qu'institution d'accueil que nous avons soumise à l'agence italienne de la jeunesse, cette dernière a souhaité vérifier et évaluer nos compétences en la matière, à travers un entretien téléphonique de la durée d'une heure environ. À cette occasion, Dario a présenté au mieux tout ce que nous avons appris et mis en œuvre de 2017 à aujourd'hui sur ce projet.

10 avril 2020: ce jour-là, en Italie, la pandémie de coronavirus battait son plein. Nous étions enfermés chez les maisons depuis un mois, et on ne voyait pas la lumière au milieu de tant de souffrances. De nombreuses organisations à but non lucratif essayaient de s'organiser selon leurs possibilités pour apporter une contribution à ceux qui du coup rencontraient des difficultés inattendues dans leur vie. Dans une telle situation, que pouvait faire Antigóna? Nous aussi voulions aider notre communauté et ne pas rester inertes face aux besoins des gens. Étant donné que Le port informatique en version à distance semblait fonctionner, et que nous avions réussi à être efficaces pour ceux qui avaient appelé, nous avons officiellement informé de l'initiative divers bureaux dans les deux quartiers de Bologne qui constituent notre bassin de bénéficiaires (les quartiers Porto - Saragozza et Borgo Panigale - Reno), afin qu'ils pussent diffuser la nouvelle aux citoyens, et les inviter à se diriger à nous. À ce stade nous n'avons demandé aucune contribution financière à ceux que nous avons aidés, dans un esprit de solidarité absolue, même si nous avons en tout cas dû payer le loyer du bureau fermé. Tout au long de la période de quarantaine, qui nous a surpris alors que presque personne ne connaissait le nouveau projet, nous avons réussi à résoudre une quinzaine de problèmes, liés à des procédures informatiques, à une douzaine de personnes, en les guidant par téléphone depuis notre domicile.